BMW 700 (1959-1965)

 

Publié par Philippe Baron le 10 janvier 2016.

 

A l’origine, la BMW 700 est une commande spéciale de l’importateur viennois Wolfgang Denzel. L’étonnant profil du coupé marqué par un déséquilibre radical entre l’avant et l’arrière séduit le constructeur bavarois qui s’empresse d’en poursuivre le développement. Le succès du modèle est assuré dès sa présentation au Salon de Francfort de septembre 1959. Dessinée par Giovanni Michelotti, coupé ou berline, la BMW 700, grâce à sa mécanique bien affutée, prend le petit surnom de « Belette cœur de lion ».

 

1962 BMW 700 LS Luxus

 

Réalisée en Italie avant d’être présentée et d'enthousiasmer l’état-major de BMW, la ‘700’, en référence à sa cylindrée, reprend le châssis de la ‘600’, ainsi que sa mécanique. La cylindrée du bicylindre refroidi par air implanté à l'arrière est donc augmentée à 697 cm3. Le flat-twin est proposé à 30 ch DIN à 5 000 tr/mn pour la version coupé et 34 pour la version sport coupé accouplé à une boîte à quatre rapports avec synchros Porsche. Le moteur et des liaisons au sol remarquables autorisent des passages en courbes vertigineuses.

 

 

Face au succès de la voiture, BMW décline la 700 sur deux empattements, aussi bien pour la berline que pour le cabriolet. Deux modèles plus sportifs voient également le jour : le coupé CS de 40 ch et la RS de 73 ch DIN réservée pour la compétition.

 

 

Au final, 258 586 unités ont été assemblées en Allemagne, en Belgique et en Italie dont 2 592 cabriolets et 34 723 coupés. Les 700 laissent place à la Neue Klasse, la 1500 qui va aussi contribuer à redresser la situation financière de la firme bavaroise et éviter son rachat par Daimler-Benz.

 

1963 BMW 700 LS - Photos : Michael Döring