BMW 1M Coupé (2011-2012)

 

Publié par Philippe Baron le 18 septembre 2015.

 

En 2011, la lettre M – synonyme du débit de puissance exceptionnel et des qualités routières ultradynamiques d’une voiture de sport hautes performances – fait son entrée pour la première fois dans la BMW Série 1, le modèle le plus vendu du constructeur bavarois à travers le monde. Non pas baptisé M1, comme le voudrait la tradition, le coupé prend le nom de 1M pour ne pas susciter la comparaison avec la fabuleuse M1, présentée au Salon de Paris 1978, qui a inauguré la lignée ”M".

 

 

Dévoilée en Première mondiale lors du Salon de Detroit en janvier 2001, la BMW Série 1 M débute sa carrière en mai 2011. D’une longueur hors tout de 4,38 m, la BMW Série 1 M Coupé est la voiture la plus courte et d’une hauteur de 1,42 m, aussi la plus basse parmi les modèles portant la griffe BMW M GmbH. Sa largeur est de 1,80 m. Plusieurs teintes de carrosserie sont proposées : blanc alpin uni, noir saphir métallisé ainsi que la couleur exclusive orange Valence métallisé.

 

 

Outre la climatisation et le régulateur de vitesse, la dotation standard inclut aussi le système audio BMW Radio Business avec lecteur CD compatible MP3 et six haut-parleurs. En option, la BMW Série 1 M Coupé peut embarquer une climatisation automatique bizone, l’accès confort, un capteur de pluie, des rétroviseurs intérieurs et extérieurs à anti-éblouissement automatique, le système ambiophonique Harman Kardon Surround Sound ainsi que le système de navigation Professional avec mémoire à disque dur. En association avec le système de navigation, la BMW Série 1 M Coupé est équipée du système de commande iDrive permettant de piloter les fonctions d’infodivertissement, de navigation et de communication à l’aide du controller et d’un écran de contrôle de 8,8 pouces.

 

 

La proposition du programme de développement BMW ConnectedDrive comprend les aides à la conduite que sont l’éclairage directionnel adaptatif et l’assistant pleins phares ainsi que le détecteur d’obstacles Park Distance Control doté de capteurs sur la partie arrière du véhicule. Outre l’accès illimité à Internet, BMW ConnectedDrive permet aussi d’accéder à des services en ligne permettant d’optimiser les fonctions de navigation et de divertissement. En association avec le système de navigation Professional avec pré-équipement pour téléphones mobiles, des technologies innovantes permettant d’intégrer des téléphones mobiles et autres lecteurs de musique sont disponibles. Grâce à une nouvelle technologie d’interfaçage, l’Apple iPhone et l’Apple iPod touch peuvent être pilotés via le menu iDrive. Dernière extension des fonctions bureautiques également développées dans le cadre de BMW ConnectedDrive et désormais aussi disponibles à bord de la BMW Série 1 M Coupé : les propriétaires d’un smartphone BlackBerry du spécialiste de la téléphonie mobile RIM (Research In Motion) peuvent afficher leurs e-mails sur l’écran de bord de la voiture via une interface Bluetooth.

 

 

Pour optimiser les qualités aérodynamiques, les spécialistes ont montés des rideaux d’air ou Air Curtains – du jamais vu sur une voiture de série. L’air entrant par les parties extérieures du bouclier est canalisé dans deux conduites conçues de sorte que le flux d’air s’écoule dans un canal fermé le long de la face intérieure du bouclier pour déboucher dans les passages de roue, où il ressort à grande vitesse par une lumière très étroite pour longer les flancs extérieurs des roues. Tel un rideau, la lame d’air sortant recouvre latéralement les roues avant, réduisant ainsi les turbulences au niveau des passages de roue, qui nuisent à l’aérodynamique.

 

 

La BMW Série 1 M Coupé reçoit des phares bi-xénon en dotation standard. Du type phares ronds doubles typiques de la marque, ils sont biaisés dans leur partie supérieure par une bande lumineuse contrastante alimentée par des LEDs. Le design des rétroviseurs est, lui aussi, le fruit d’un travail de détail effectué dans la soufflerie aérodynamique. De par leur forme, ils correspondent essentiellement à ceux de la BMW M3. Le bouclier arrière présente des ouvertures latérales reprenant l’aspect des prises d’air avant. Les roues M en alliage léger de 19 pouces à branches en Y assurent, quant à elles, un contact parfait avec la route.

 

 

Avec le 1 M Coupé, la société BMW M GmbH transpose pour la première fois son concept : conférer une caractéristique de puissance à forte composante racing à une voiture conçue pour la circulation quotidienne. Le six-cylindres en ligne à TwinPower Turbo M et injection directe essence débite sa puissance maximale de 250 kW (340 ch) selon la caractéristique typique des automobiles BMW M et, donc, en privilégiant le régime. La technologie TwinPower Turbo M mise en œuvre sur la BMW Série 1 M Coupé fait appel à deux turbocompresseurs relativement petits, qui grâce à leur faible moment d’inertie, entrent déjà en action à des régimes moteur peu élevés et alimentent chacun trois cylindres en air comprimé. Il en résulte une réponse particulièrement spontanée du moteur. Dès 1 500 tr/mn, celui-ci débite son couple maximal de 450 Nm. Il est disponible jusqu’à un régime de 4 500 tr/mn et lorsque le moteur tourne sous pleine charge, une fonction overboost permet de l’augmenter encore de 50 Nm. Le couple maximal de 500 Nm permet des accélérations et des reprises particulièrement dynamiques, alors que la poussée prête à agir après chaque passage de rapport assure une prise de vitesse linéaire qui distingue toutes les voitures M. Le moteur délivre sa puissance maximale à un régime de 5 900 tr/mn. 

 

 

Grâce à un châssis dont la technique est déclinée directement de la course automobile, à un rapport poids/puissance réduit à 4,4 kilogrammes par cheval-vapeur et à des composants aérodynamiques peaufinés de manière ciblée, notamment les rideaux d’air innovants sur la partie avant, la force de propulsion souveraine est convertie avec brio en un dynamisme de conduite grisant. La BMW Série 1 M Coupé abat le 0 à 100 km/h en 4,9 secondes et franchit le cap des 200 km/h après 17,3 secondes. Des fonctionnalités Efficient Dynamics, telles que la récupération de l’énergie libérée au freinage et la gestion asservie aux besoins des organes périphériques font que la consommation moyenne selon le cycle de conduite européen se limite à 9,6 litres aux 100 kilomètres pour des émissions de CO2 de 224 grammes par kilomètre.

 

 

Pour transmettre le couple délivré par le moteur, la BMW Série 1 M Coupé est dotée d’une boîte mécanique à six rapports. Cette boîte de conception nouvelle se commande via un levier M particulièrement court. L’essieu avant à jambes de suspension à double articulation et l’essieu arrière à cinq bras sont réalisés presque entièrement en aluminium. Les barres antiroulis creuses, les bras de suspension en aluminium matricé et les amortisseurs en aluminium viennent parfaire le concept de construction allégée adopté pour la suspension des roues. La voiture n’accuse que 1 495 kilogrammes sur la balance.

 

 

La BMW Série 1 M Coupé est équipée en série d’un autobloquant M variable. En cas de besoin et de manière complètement variable, ce dernier produit un couple de blocage pouvant atteindre 100 pour cent, assurant ainsi une motricité optimale sur tous les revêtements routiers. L’autobloquant M variable réagit aux différences de vitesse de rotation entre les roues arrière droite et gauche et dévie le couple en quelques fractions de seconde. Il assure ainsi une motricité optimale et la transmission d’un couple maximal aux roues même en cas de revêtements à adhérence particulièrement asymétrique. Le principe de l’autobloquant M variable à capteur de vitesse différentielle favorise les qualités dynamiques de la propulsion tant sur un revêtement glissant qu’à l’accélération en sortie de virage. Le système de freinage hautes performances à disques compound typé M de la BMW Série 1 M Coupé fait preuve d’une endurance impressionnante, même sous sollicitation extrême, et se distingue de plus par sa grande légèreté. Issu de la course, le principe de construction du système de freinage garantit d’excellentes décélérations, tout en étant très peu sensible aux températures élevées. Les disques ventilés et perforés en fonte grise, présentant un diamètre de 360 millimètres à l’avant et de 350 millimètres à l’arrière, sont reliés de manière flottante avec le bol en aluminium du disque par des goujons en acier spécial insérés à la coulée. Les fonctions de propulsion et de direction étant strictement séparées, la transmission aux roues arrière réunit aussi sur la BMW Série 1 M Coupé des conditions idéales pour un comportement dynamique envoûtant. 

 

 

La direction à crémaillère est dotée de l’assistance hydraulique Servotronic qui dispense son effet en fonction de la vitesse de la voiture. L’aide à la conduite DSC (Contrôle dynamique de la stabilité) dont la BMW Série 1 M Coupé est équipée comprend entre autres le système antiblocage des roues (ABS), un antipatinage à régulation électronique (ASC), l’assistant au freinage Contrôle dynamique du freinage (DBC), un assistant au démarrage, le Contrôle du freinage en courbe (CBC), la fonction antifading et une fonction freins secs. Sur le mouillé ou sur un revêtement glissant, le Contrôle dynamique de la stabilité intervient tôt, mais néanmoins très discrètement pour éviter tout survirage. En alternative au mode de fonctionnement normal, le conducteur, d’une pression du doigt sur le bouton dédié sur le tableau de bord, peut aussi activer le mode M Dynamic (MDM) et repousser ainsi les seuils d’intervention du Contrôle dynamique de la stabilité. Permettant un léger patinage, ce mode facilite le démarrage sur neige ou sable meuble. Le mode MDM permet aussi un survirage dynamique pour des dérapages contrôlés en virage.

 

 

Limitée au départ à 2 700 exemplaires dont 100 pour la France, cette version vitaminée de la compacte bavaroise a finalement, due à une forte demande, été produite à 6 309 exemplaires jusqu’en juin 2012.