Bentley Concept Hunaudières (1999)

 

Publié par Philippe Baron le 20 octobre 2013.

 

La Bentley Concept "Hunaudières", présentée au Salon de Genève en 1999, reprend le nom du célèbre tronçon à grande vitesse du Mans, sur lequel s'est construite la légende Bentley dans les années 1920 grâce aux cinq victoires remportées à la course des 24 Heures. Sur ce concept, Volkswagen, propriétaire de la prestigieuse firme britannique depuis un an, en profite pour implanter son flambant neuf W16, ce 16-cylindres qui sera ensuite celui de la Bugatti Veyron, autre fleuron premium de la marque allemande.

 

 

En 1998, le groupe Rolls-Royce Motorcars est démantelé : BMW récupère Rolls-Royce, tandis que Volkswagen hérite de Bentley. Un an plus tard, le Salon de Genève accueille le concept Hunaudières, basée sur un châssis modifié de Lamborghini Diablo VT, avec une carrosserie en fibre de carbone et alliage léger. La Bentley Hunaudières tient son nom de la ligne droite mythique du circuit des 24 Heures du Mans, lieu de prestige pour la marque anglaise. Elle y a en effet récolté cinq titres (dont quatre d’affilée) dans les années 1920. Sir Tim Birkin s’y est illustré en réussissant un dépassement d’anthologie au volant de sa Bentley, une roue dans l’herbe tout au long de la ligne droite, à 200 km/h, pour déposer Rudolf Carraciola et sa Mercedes-Benz SSK.

 

 

L’intérêt majeur de ce concept-car réside dans son moteur placé pour la première fois de l’histoire de la marque en position centrale arrière. Ce moteur est un 16-cylindres en W de 8 litres à 4 soupapes par cylindre. Véritable W, puisque constitué de deux V8 tout en alliage accolés à 72°, comprenant chacun deux bancs de 4 cylindres décalés à 15° (architecture VR). La puissance développée est tout simplement extraordinaire: 463 kW (630 ch) et le couple atteint 760 Nm. La transmission intégrale permanente est combinée à une boîte mécanique à 5 rapports. La vitesse de pointe atteint les 350 km/h. L’habitacle est quant à lui traiter dans la plus pure tradition Bentley: combinaison d’aluminium et de cuir nubuck et Connolly vert foncé et caramel. La Hunaudières se chausse de larges pneus : 265/30 à l’avant et 335/30 à l’arrière, accompagnés de jantes alliage.

 

 

Volkswagen ne donnera pas suite à la Hunaudières en tant que telle mais profitera largement du concept pour élaborer la Bugatti Veyron. Bentley se recentrera sur les berlines haut de gamme, la Hunaudières ne sera qu’une démonstration magistrale des talents de l’anglaise.