Autobianchi A112 (1969-1986)

1984 Autobianchi A112 LX

 

Publié par Philippe Baron le 5 septembre 2015.

 

En 1969, l’Autobianchi A112 se présente comme la première voiture de petite dimension capable d'assurer la même qualité de déplacement de quatre personnes en ville comme pour un long trajet sur autoroute. Elle rencontre immédiatement un grand succès commercial et sept séries se succèderont jusqu’en 1986.

 

1975 Autobianchi A112
Scans : Alberto Gestro

 

Désireuse de remplacer l'ancienne Bianchina, dérivée de la Fiat 500, mais avec des finitions plus luxueuses, la direction du groupe Fiat, qui a toujours utilisé la marque Autobianchi comme laboratoire expérimental en grandeur nature, voyait pointer une future concurrente, l'Austin Morris, plus connue sous le nom de Mini, dont le constructeur venait de signer un contrat de fabrication avec le constructeur italien Innocenti pour produire en Italie des Mini échappant aux taxes d'importation.

 

1975 Autobianchi A112 Elegant

 

Présentée en octobre 1969 au Salon de Turin et commercialisée au printemps 1970, l’Autobianchi A112  est le fruit de Dante Giacosa. Cette automobile est à la fois de dimensions réduites mais largement suffisante pour transporter quatre adultes, parfaite pour la ville et possédant un moteur très nerveux, idéal pour satisfaire l'envie de vitesse des jeunes à l'époque. Elle représente un nouveau concept de petite voiture.

 

Autobianchi A 112 Elegant

 

L'A112 contribue grandement à faire apprécier à ses clients le concept de petite voiture nerveuse avec un hayon arrière et un bon volume de chargement. Première voiture au monde à offrir aux passagers 80 % du volume global du véhicule, elle ne réserve que 20 % pour les parties mécaniques, soit très loin du 60-40 d'une 2CV Citroën. D’une longueur de 3.23 m et d’une largeur de 1.48 m, l’Italienne de Desio permet au groupe Fiat de contrer la concurrence de la Mini en Europe et de garder la maîtrise des petites voitures.

 

Autobianchi A 112 Abarth

 

Les séries produites sont officiellement au nombre de sept. Certains puristes considèrent qu'il y a eu une 8e série, qui fut produite durant la phase de transition entre l'A112 et sa remplaçante l’Y10. Bien qu'elle fut en tous points identique à la 7e série Junior, elle était baptisée série Unifiée. La première série de l'A112 n'était disponible qu'avec un seul moteur de 903 cm³, puisé par mesure d'économie dans la banque d'organe de Fiat, le même 4-cylindres que la Fiat 850 qui resta en version de base jusqu'à la disparition du modèle en 1986. Ce moteur compact put être monté transversalement sous l'étroit capot sans pénaliser l'accessibilité pour son entretien. 

 

1979 Autobianchi A112 Abarth

 

Urbaine, vive et tonique, cette traction avant disposait d’une boîte de vitesses à 4 rapports et d’une suspension à 4 roues indépendantes. En 1971 la gamme fut élargie avec les versions E, mieux finie et Abarth. La présentation intérieure et la finition étaient supérieures à celles de Fiat. Le moteur de 903 cm³ de 45 ch équipa également la Fiat 127 à partir de 1971.

 

1984 Autobianchi A112 Junior

 

La seconde série est apparue en 1973 et porta essentiellement sur des améliorations de finition intérieure et vit la puissance du moteur porté à 47 ch. La troisième série, présentée en 1974, vit l'homologation de la voiture de 4 à 5 places et la diminution de la puissance du moteur à 42 ch pour satisfaire aux premières normes européennes sur la pollution. Produite à partir de 1977, la quatrième série présenta des changements de carrosserie substantiels comme la calandre et les feux arrière, la forme du pavillon, angles carrés pour plus de rigidité, et la modification du longeron droit pour faire rentrer la nouvelle boîte à 5 vitesses (ce qui amena bien des fragilités à la structure). Les pare-chocs métalliques furent remplacés par un matériau synthétique armé. La finition E fut dotée d'un nouveau moteur de 965 cm³ de 48 ch.

 

1978 Autobianchi A112 Abarth - Photo : Morgan T

 

En 1979, fut présentée la cinquième série avec l'introduction des versions Junior, Elegant, Elite et Abarth. La Junior était montée avec le moteur de 903 cm³ et un toit ouvrant, l'Elegant et l'Elite avec le moteur de 965 cm³ à allumage électronique et la boîte à 5 vitesses. Les modifications esthétiques concernaient les parties secondaires comme les feux arrière de forme plus carrée insérés dans un ensemble noir servant de support à la plaque d'immatriculation, les rétroviseurs étaient agrandis. Présentée en 1982, la sixième série vit l'adjonction de la finition LX sur la même base de la version Elite. Elle recevait les vitres athermiques électriques et des sièges revêtus en velours avec appuie-têtes. La septième série en 1984 était quasiment identique à la version précédente sauf quelques différences esthétiques ; inséré dans le pare-chocs arrière, un large bandeau réfléchissant (catadioptre) comportait le logo Autobianchi et le nom de la version. La huitième série présentée en 1985 ne comportait qu'une seule version dont la finition était identique à la version Junior précédente. L'A112 s'éclipse en 1986 après 1 254 158 unités produites. Très peu de temps après, Lancia-Autobianchi présenta la remplaçante de l'A112, elle aussi une voiture révolutionnaire, l'Autobianchi Y10.

 

1977 Autobianchi A112 Abarth

 

Les versions A112 Abarth sont les voitures les plus recherchées par les collectionneurs en raison de leurs particularités esthétiques et techniques. À l'origine, elle est équipée d'un moteur de 985 cm³ de 58 ch, ensuite arriva le moteur de 1 050 cm³ de 70 ch dérivé d'un modèle Fiat construit au Brésil. La Mini italienne, grâce à ses remarquables capacités, stabilité et maniabilité, se fit très rapidement une solide réputation chez les amateurs de compétitions sportives.