Audi Avant RS2 (1994-1996)

Photo : Dave ten Broek

 

Publié par Philippe Baron le 20 avril 2016.

 

Au début des années 90, désireuse de radicaliser son image de marque sportive face à ses compatriotes allemandes BMW et Mercedes, Audi rivalise d'idées pour sortir des modèles toujours plus affûtés. Après avoir introduit la Quattro plus de dix ans plus tôt et assommé la compétition en rallye, la marque d’Ingolstadt en partenariat avec Porsche lance en 1993 l’Avant RS2, le premier "break de sport" de l'histoire automobile.

 

 

Photo : Rupert Procter

 

En ce début des années 1990, le modèle 80 S2 fait les beaux jours du haut de gamme de la marque Audi, même si sa puissance de 231 ch reste inférieure à celle des BMW M3 e36 (286 ch) et Mercedes C36 AMG (280 ch), les références de la catégorie de l'époque. C'est alors que la marque décide de faire appel au « cousin » Porsche, alors en situation financière délicate, pour élaborer le modèle le plus exclusif de la gamme 80 B4. Pour cela la recette est, à priori, simple : prendre comme base la version S2 break et lui « greffer » le 5-cylindres en ligne turbocompressé préalablement modifié. La puissance est alors portée à 315 ch, le châssis est profondément remanié et divers éléments d'origine Porsche (jantes Cup, rétros « obus », boucliers façon 911 turbo) viennent compléter l'ensemble.


 

Audi présente fièrement son nouveau modèle au salon de Francfort 1993. Il est proposé en cinq teintes de carrosserie : bleu effet nacré RS, rouge laser, Raguse métallisé, noir volcan effet nacré ou argent polaire de Porsche. Les processus de fabrication de l'Avant RS2 divergent de ceux de la production en grande série : Audi livre chez Porsche à Zuffenhausen les carrosseries de l'Avant peintes ainsi que les équipements repris tels quels de l'Avant S2 comme le tableau de bord, la banquette arrière, le train de roulement quattro et la plupart des organes auxiliaires. Porsche complète ces livraisons avec des éléments spécialement mis au point pour le RS2 et une série de pièces sous-traitées, comme par exemple le combiné d'instruments et la plupart des éléments de l'équipement intérieur tels que les sièges sport Recaro et les housses de siège au design RS2.


 

Le conducteur et le passager prennent place sur des sièges sport Recaro dont le réglage en hauteur et le réglage du dossier sont électriques. Le volant sport Audi est orné de l'emblème RS2 et du monogramme Porsche. Les branches du volant sont recouvertes, au choix, d'Alcantara dans la même couleur que l'habitacle ou de cuir noir. Le volant sport est combiné avec le système de sécurité procon-ten. Le volant avec airbag conducteur, proposé en série sur tous les modèles Audi à partir de 1994, est disponible en alternative et sans supplément de prix. Tous les cadrans des instruments à affichage analogique sont blancs, le contour des quatre instruments principaux étant orné de baguettes en aluminium. Le look sportif de l'habitacle est également renforcé par les parements en fibre de carbone sur le tableau de bord et sur les garnissages de portière.


Photos : Dave ten Broek

 

L’Audi Avant RS2 est dotée d’un moteur 5 cylindres 2.2 L de 315 ch contre seulement 230 ch pour le modèle de base de la S2, ainsi que d'une transmission intégrale permanente avec différentiel de type Torsen. Malgré ses 1 650 kg, la RS2 peut effectuer le 0 à 100 km/h en seulement 5,4 s et sa vitesse maxi, bridée, atteint 260 km/h. La transmission quattro montée en série confère à l'Avant RS2 une maniabilité sportive et transmet avec sérénité l'impressionnante puissance délivrée par le moteur sur la chaussée. Le châssis sport est adapté aux performances du véhicule, les freins Porsche permettant des décélérations correspondantes. Ainsi, l'Avant RS2 est équipée des freins haute performance Porsche, éprouvés en compétition. L'énorme puissance de freinage repose sur différents critères de conception : étriers fixes à quatre pistons par disque, grande résistance du carter, température peu élevée du liquide de refroidissement, très bon rapport poids/puissance de freinage, garnitures de frein réduisant le fading et résistant à l'usure, disques de frein à ventilation intérieure sur les quatre roues. Enfin, caractère propre à l'Avant RS2 : l'emblème Porsche apparaît sur la partie extérieure rouge de tous les étriers de frein.


Photos : André Jaskiewicz

 

La carrière de l’Audi Avant RS2 s'étalera de 1994 à 1996 et 108 exemplaires sur un total de 2 891 unités trouveront acquéreurs en France. Cependant, 2 exemplaires de l'Audi RS2 ont été produits en version berline, dont un est conservé au musée de la marque en Allemagne, elle fut produite pour le PDG de l'époque Ferdinand Piëch, et l'autre exemplaire pour un émir arabe, est conservé dans une collection privée au Moyen Orient.