Audi 50 (1974-1978)

 

Publié par Philippe Baron le 21 février 2014.

 

Le camp des « petites » s’agrandit d’un nouveau modèle en septembre 1974 avec l’Audi 50. Avec ses 3.50 m, la dernière-née de la firme allemande est plus courte que la Fiat 127 (3.59 m) et la Peugeot 104 (3.58 m) mais de taille égale à la Renault 5 TL. Dessinée en collaboration avec la maison italienne Bertone, l’Audi 50 trouvera une sœur identique à ses côté six mois plus tard, la VW Polo, qui, contrairement à elle, aura droit à une longue descendance. 

 


 

Il s’agit du dernier modèle Audi développé sous l’égide de Ludwig Kraus, avant qu’il ne prenne sa retraite. C’est aussi la première petite voiture allemande sur laquelle a également travaillé Nuccio Bertone. Berline deux portes avec hayon arrière relevable et banquette arrière repliable, la 50 conserve le style des dernières créations du groupe Volkswagen dans lequel Audi est incorporée. La carrosserie tout acier soudée directement sur une plateforme, comporte des « zones-tampon » prévues pour absorber les chocs éventuels.

 


 

La conception mécanique de cette traction avant, elle aussi, reste dans la ligne de la firme. Le moteur, disposé transversalement à l’avant, est un 4-cylindres en ligne de 1 092 cm3 équipé d’une distribution par arbre à cames en tête, entraîné par une courroie crantée. Deux versions sont proposées : la 50 LS et la 50 GL. La première reçoit un moteur de 50 ch alimenté avec de l’essence ordinaire. La seconde est animée par un 60 ch voué au supercarburant. Les performances sont de 142 km/h en vitesse maximale pour la LS et 152 km/h pour la GL.

 


 

La transmission fait appel à une boîte à 4 rapports accolée en bout de groupe. La suspension de type Mac Pherson avec ressorts hélicoïdaux et barre stabilisatrice, bénéficie, comme les autres modèles Audi, d’un déport négatif du plan de roue, gage de stabilité.  À l’arrière, le montage est composé de bras tirés déterminant un carrossage et un parallélisme constants. Une direction à crémaillère et un système de freinage mixte disques-tambours complète l’équipement roulant.

 


 

La production de l'Audi 50 cessera en 1978 avec 180 828 voitures vendues, laissant sa consœur Polo évoluer au fil des années en plusieurs générations. En juillet 2000, Audi reprend le concept de la petite voiture compacte avec l’A2 dont la particularité est d'avoir une carrosserie ainsi qu'une structure en aluminium, ce qui lui permet d'avoir un poids assez contenu mais, en contrepartie, un prix de base important. Trop chère, elle ne rencontrera pas le succès escompté, totalisant 51 813 exemplaires vendus en Europe, sa fabrication est définitivement arrêtée en 2005. Néanmoins, cette défaite commerciale n'a pas découragé Audi, qui lance l’A1 en 2010, une citadine de luxe moins coûteuse à produire que l'A2 mais tout aussi chère à acheter qui réussira à séduire un public essentiellement féminin. 

 


Copyright : Michael Lay