Audi 100 - 200 (1976-1982)

 

Publié par Philippe Baron le 8 juin 2015.

 

Malgré une ligne adoucie, malgré une surface vitrée plus importante, la nouvelle Audi 100, seconde génération, ne peut nier ses liens de parenté avec l’ancien modèle. Elle est le fidèle reflet de la continuité technique de la marque mais avec pour la première fois sur une voiture de série un cinq-cylindres en ligne à essence.

 

1977 Audi 100

 

Si, au premier abord, on remarque, pour la carrosserie de la nouvelle Audi 100, une continuité certaine de style propre à la marque, un examen approfondi fait ressortir des différences et des améliorations très nettes comparativement à l’ancien modèle. La ceinture de caisse est plus basse, la ligne plus fine et la surface vitrée, comme le coffre à bagages sont plus importants. Deux optiques de phares rectangulaires encadrent, avec les feux en débord, une calandre étroite toujours ornée par les anneaux symboliques. De larges pare-chocs prennent en compte la protection avant et arrière et l’allongement de la caisse se traduit par un habitacle encore plus logeable. 

 


 

Tout l’agencement intérieur, sans fantaisie, est traité avec beaucoup de soins. Continuité technique aussi avec des solutions chères à Audi, la nouvelle 100 reste une traction avant, moteur en porte-à-faux devant les roues motrices, suspension avant genre Mac Pherson avec déport négatif, essieu arrière rigide en U et direction à crémaillère avec amortisseur de vibrations (direction assistée en option).Trois moteurs sont proposés pour les nouvelles berlines deux et quatre portes. La gamme comprend au total neuf modèles et trois versions pour l’aménagement et l’équipement (Standard, Luxe et Grand Luxe). 

 

 

A noter que l’Audi 5000 est la dénomination américaine des Audi 100 de cette génération comme pour la suivante. Il n'y a pas de version coupé, néanmoins une version à hayon apparaît en 1977 sous le nom Avant, qui ne désigne alors pas encore un break. Une version plus luxueuse est également dévoilée sous un nouveau nom, l'Audi 200. Ce nom ne désigne plus la puissance de la voiture puisque le 2,1 litres développe ici toujours 136 ch en 5E (170 ch en version 5T). L’Audi 200 première génération obtiendra cependant un succès mitigé, seulement 51 000 exemplaires produits contrairement à l'Audi 5000 et ses 133 512 exemplaires.

 

1979 Audi 200
1980 Audi 5000

 

Le modèle le moins puissant utilise un 4-cylindres de 1 588 cm3 nourri à l’ordinaire développant 85 ch. Ensuite se présente la 2 L, elle aussi avec un 4-cylindres dérivé de l’ancienne 100, mais dont la cylindrée est portée à 1 984 cm3 (ce moteur équipe la Porsche 924 (125 ch) et l’utilitaire léger VW LT (75 ch). Pour l’Audi, sa puissance ressort à 115 ch à 5 500 tr/mn. La grande nouveauté en matière d’animation a pris place sous le capot du véhicule le plus élaboré de cette gamme, l’Audi 100 2.2 L. Il s’agit d’un moteur cinq-cylindres. Cette solution peu courante avait déjà été utilisée pour des poids lourds et plus récemment sur un véhicule de tourisme diesel Mercedes. Les techniciens d’Audi, pour la réalisation de ce groupe, ont suivi le principe de la construction modulaire qui permet d’utiliser des pièces déjà éprouvées et ont choisi comme base le moteur de 1 600 cm3. Ils s’annoncent parmi les avantages, une longueur et un poids inférieurs face à un 6-cylindres en ligne, ce qui, d’une part, permet de loger le groupe sans grandes difficultés, et d’autre part, de ne pas trop charger l’essieu. 

 

1980 Audi 100 Avant - Photo : ERF
1977 Audi 100 Avant

 

A ceci s’ajoutent un meilleur équilibrage que celui d’un moteur en V par exemple, une augmentation de puissance et de couple dans une zone plus étalée. Sous le capot, ce moteur remplit tout l’habitacle, de la calandre au tablier et le radiateur d’eau se trouve de ce fait déporté sur le côté gauche. Comme il se doit, comme sur tous les moteurs Audi, un arbre à cames en tête commandé par courroie extérieure crantée commande la distribution. Ce 5-cylindres, alimenté par injection K Jetronic, offre 136 ch à 5 700 tr/mn. Cette 2.2 L reçoit des freins avant à disques ventilés. Seuls les 5 cylindres sont exportés aux Etats-Unis, en version essence et diesel. Un marché très important pour Audi : 15% des 737 178 Audi 100 C2 produites y seront vendues (737 178 berlines et 49 588 Avant).