Aston Martin Cygnet (2011-2013)

Photo : Caradisiac

 

Publié par Philippe Baron le 23 novembre 2013.

 

Réputée pour ses modèles sportifs, Aston Martin se lance en 2011 sur le segment des citadines luxueuses avec la Cygnet. Un cygne qui puise ses origines du côté du Japon. Créée en partie pour élargir sa clientèle, la Cygnet permet aussi au constructeur de Gaydon d’abaisser, pour des raisons de contraintes légales, le taux d'émission de CO2 moyen de ses véhicules, à moins de 300 g/km. Cependant, la Cygnet, qui ne peut cacher son origine Toyota, aura bien du mal à justifier ses 38.250 euros, au regard des 17.350 euros de l’iQ.

 


 

Si Aston Martin a retravaillé toute la face avant, cela ne suffit pas à faire oublier la petite japonaise. Au niveau des changements, figurent un nouveau logo, la calandre traditionnelle d’Aston, un bouclier avant redessiné, des projecteurs avant inédits, des prises d’air sur le capot et sur les ailes. A l’arrière, la seule modification concerne les feux dont la forme change et qui adoptent des leds. Enfin,  particularité amusante : la Cygnet est la plus petite des Aston mais elle possède le logo le plus grand. Serait-elle complexée par sa taille de 3.07 m ?

 


 

Tout l'équipement est en série : GPS Garmin, radio CD MP3 6 HP, climatisation automatique, sièges et volant cuir, pavillon en alcantara y compris l'originale boîte à gants en forme de sac en cuir. Par ailleurs les options de personnalisation de couleurs et matières sont quasi infinies comme sur toutes les Aston Martin, ce qui fait dire à la marque qu'aucune Cygnet ne sera identique. 

 


 

L'Aston Martin Cygnet est équipée de la version la plus puissante du moteur 1 330 cm3 de la petite Toyota, développant 98 ch. Le 0 à 100 km/h est atteint en 11.6 secondes et la vitesse maximale est de 170 km/h. Elle est disponible en boite manuelle 6 rapports à 38 250 € et en boîte CVT (à variation continue) à 39 705 € (tarifs 2011). La Cygnet émet 116 g/km de CO2, et consomme 5 l/100 km (consommation mixte en boîte manuelle).

 


 

Le but de la Cygnet était de permettre à Aston Martin de se conformer à la règle stricte des émissions de l'Union européenne, mise en place en 2012. Le P.-D.G. d'Aston Martin Ulrich Bez avait annoncé une fabrication de 4 000 unités par an, mais la production a finalement été arrêtée en octobre 2013 après une production de seulement 150 exemplaires.