AMC Rambler Marlin (1965-1967)

1965 Rambler Marlin - Photos : Hemmings

 

Publié par Philippe Baron le 26 septembre 2013.

 

Au milieu des années 60, American Motors réagit à la nouvelle vague de Detroit en étoffant sa marque Rambler, implantée depuis une décennie dans le créneau des compactes « économiques », avec un coupé sportif fastback portant le nom d’un poisson des mers chaudes, le marlin, très recherché pour la pêche sportive en raison de sa rapidité et de sa taille.

 

 

Publicité 1965 - L'angle arrière est souvent privilégié sur les prises de vues.

 

American Motors est créé en 1954 lors de la fusion de Nash Kelvinator et de Hudson. Le nouveau groupe concentre ses efforts sur la gamme Rambler, en abandonnant dès 1957 les autres productions Nash et Hudson. La Rambler trouve son marché face aux encombrantes voitures des trois autres grands constructeurs américains, Ford, General Motors et Chrysler. Ce n'est qu'à la fin des années 50 que la concurrence s'intéresse à ce créneau des compactes, mais Rambler y est déjà solidement implanté. En 1960, la marque Rambler occupe le quatrième rang sur le marché américain derrière Chevrolet, Ford et Plymouth. La gamme s'était désormais étoffée vers le haut avec la série Ambassador.

 

 

La Marlin dérive d’un prototype, portant lui aussi un nom de poisson, qu’American Motors avait présenté aux membres de la Society of Automotive Engineers (SAE) lors de leur congrès tenu en janvier 1964.  Dessinée par Chuck Mashigan, sous la direction de Richard A. Teague, la Rambler Tarpon était présentée comme une authentique voiture futuriste. Dotée d’un pare-brise fortement incliné, d’un toit profilé et d’une lunette arrière pratiquement horizontale, elle utilisait la carrosserie de la Rambler American avec un empattement de 2.69 m, une longueur de 4.57 m et une hauteur d’à peine 1.33 m.

 

 

La Marlin est présentée en février 1965 sous la marque Rambler et entre dans les concessions dès le 19 mars. Toutefois, elle changera d’allégeance en 1966 pour devenir officiellement une AMC.  La Marlin est semblable à la Tarpon, mais comme elle repose maintenant sur une infrastructure de Rambler Classic, sa longueur est de 4.95 m. Elle dispose d’un 6-cylindres de 3.8 litres de 155 ch, d’un V8 de 4.7 litres de 198 ch et d’un V8 de 5.4 litres de 270 ch.

 

1967 AMC Marlin

 

Lors de la première année de production, les ventes de la Marlin se chiffrent à 10 327 exemplaires. Mais, elles périclitent l’année suivante avec seulement 4 547 véhicules vendus. AMC tente alors de relancer les ventes en diminuant les prix de vente mais sans grand effet. En 1967, la Marlin change à nouveau de plateforme et utilise cette fois celle de l’Ambassador. La longueur de la voiture est maintenant de 5.11 m. Extérieurement, la grille de calandre noire est décorée par une barre chromée qui soutient deux phares antibrouillard.  Les feux de route sont superposés, fixés au bout des ailes et la ligne de toit s’intègre parfaitement au couvercle du coffre. Dans la gamme motorisation est ajouté un nouveau V8 de 5.6 litres et 280 ch. Malheureusement, le public-acheteur ne répondra pas aux espoirs d’American Motors avec des ventes de seulement 2 545 unités pour 1967. Le modèle ne sera pas reconduit mais remplacé dès 1968 par les AMC Javelin et AMX.

 

1967 AMC Marlin
photo : seanmugs
Photo : Mark Brown
Scan : Alden Jewell