Alvis TD 21 / TE 21 (1958-1966)

1962 Alvis TD21 Series II - Photo : Graham Woodward

 

Publié par Philippe Baron le 26 novembre 2015.

 

Alvis, marque anglaise de prestige depuis les années 1920, continue sa production semi-artisanale au début des années cinquante. Mais en 1958, face à la rude concurrence du segment, la marque de Coventry renonce à la berline de luxe pour se consacrer exclusivement à la fabrication de coupés et de cabriolets luxueux en collaboration avec l’atelier Park Ward. Cet accord trouve sa concrétisation avec la série TD 21 qui cède sa place à la TE 21 en 1963.

 

1956 Alvis TD21 Drophead Coupе Park Ward - Photos : Bonhams

 

L’Alvis TD 21 3-Litre est lancée en octobre 1958. Dessinée par le carrossier suisse Hermann Graber, elle est fabriquée en Angleterre par Park Ward. En mars 1959, elle reçoit un nouveau moteur de 2.993 cm3 développant 115 ch lui permettant d’atteindre les 170 km/h. En 1961, Park Ward, absorbé par Rolls-Royce et associé à Mulliner, devient Mulliner Park Ward. Ses moyens de production modernes sont bien adaptés à la fabrication de petites séries.

 

1964 Alvis TE 21 DHC - Photos : RM Auctions

 

Produite à 1 098 exemplaires, la TD 21 cède sa place dès le Salon de Londres 1963 à la TE 21 présentée en août 1962. Le six-cylindres 3 litres bénéficie d’un surcroît de puissance en passant de 115 à 120 chevaux (à 5 000 tr/min au lieu de 4 000 précédemment) grâce à une culasse redessinée, à un système d’échappement revu et à des soupapes plus larges favorisant un meilleur remplissage.

 

1965 Alvis TE 21 - Photos : Darin Schnabel

 

En 1965, Rover fait l’acquisition d’Alvis et tous les projets en cours sont gelés. Après seulement 352 unités produites, l’Alvis TE 21 quitte les chaînes d’assemblage en 1966. Les dirigeants de Rover décident néanmoins de mettre en production une version modernisée, la TF 21, qui améliore la puissance à 150 chevaux grâce à un troisième carburateur SU et un taux de compression relevé de 8.5 à 9.5, permettant au véhicule d’atteindre les 190 km/h. Mais le nom illustre d'Alvis disparait du monde automobile en septembre 1967 dans la plus grande discrétion. La même année, Rover sera absorbé par Leyland avant de passer dans le groupe Leyland Motor Corporation, une fusion de Leyland et BMC. Seuls Mini, Rover, Jaguar et Land-Rover survivront en passant sous le contrôle de capitaux étrangers.

 

1964 Alvis TE21 Drophead Coupé - Photos : Bonhams