Allard L-Type (1946-1950)

Photos : Mecum

 

Publié par Philippe Baron le 16 août 2017.

 

En 1936, l’industriel et pilote britannique Sydney Allard fonde sa propre firme pour construire artisanalement des voitures de sport qu’il dessine et pilote lui-même. Après la Seconde Guerre mondiale, il poursuit son aventure avec des modèles qui ne sont pas exclusivement réservés à la compétition. Ses créations ont l’originalité d’associer la puissance des américaines à la carrosserie des européennes.

 

 

Depuis 1930, Sydney Allard est à la tête d’un des plus grands établissements Ford à Putney. C’est naturellement avec un V8 Ford de 1934 monté sur un châssis rudimentaire de Bugatti  Grand Prix qu’il construit sa première voiture, l’Allard Special de 1936. Certains modèles sortis en 1937 gagnent plusieurs courses. Plus tard, d’autres versions sont équipées de moteurs Lincoln Zephyr V12.

 

 

C’est en 1946 que la société Allard Motor Co. Ltd est fondée à Clapham dans le sud de Londres, et que sortent les premières véritables Allard, la K1 à deux places, la L à quatre places et la J1 de compétition dessinée par Godfrey Imhof. Elles sont équipées d’un moteur V8 Ford. Une version de la L en coupé décapotable sort en 1947.

 

 

Au total, ce sont 191 exemplaires du Type L qui seront produits jusqu’en 1950. Seuls, 19 exemplaires ont survécu. Sydney Allard poursuivra son aventure artisanale dans le milieu sportif automobile jusqu’à sa mort en 1966. Personnage atypique, Sydney Allard fut d’ailleurs le créateur en 1961 du premier dragster anglais.