AC Six  (1921-1940)

1928 AC Aceca 16/56 six cylinder - Photo : Ol'Crock

 

Publié par Philippe Baron le 28 août 2014.

 

Fondée en 1903 par l’ingénieur John Weller et le financier John Portwine, la firme anglaise Auto-Carrier commence par construire des tricycles de transport, puis une version ‘passager’ nommée « the Sociable » en 1907 au moment où l’abréviation AC est utilisée pour designer la compagnie. La Sociable 5/6 est directement issue du premier véhicule à trois roues, avec sa roue arrière entraînée par un moteur à cylindre unique, refroidi par air. Ce véhicule utilitaire est très prisé par les commerçants de Londres jusqu’en 1914.

 

1913 AC Sociable 3-seater Runabout

 

AC présente sa première voiture à quatre roues et propulsée par un quatre-cylindres Fivet en 1913. Après la Première Guerre mondiale, elle adopte un moteur Anzani et restera au catalogue jusqu’en 1928, date à partir de laquelle la firme ne produira plus que des six-cylindres. 

 

1920-1927 AC 12 HP Tourer (4-cylindres)

 

En 1919, John Weller conçoit un moteur 6-cylindres en ligne très moderne : bloc en aluminium chemisé, carter d’huile en aluminium et culasse en fonte, vilebrequin sur quatre paliers et un arbre à cames en tête. La 6-cylindres dotée de ce 1 500 cm3 n’est présentée au Salon de Londres qu’en 1921. La voiture fait sensation pour sa sportivité. Elle séduit Selwyn Francis Edge, ancien ingénieur en chef des automobiles Napier et pilote renommé de l’époque  édouardienne, qui prend le contrôle d’AC Cars Ltd en novembre 1922.

 

1937 AC Six 16/80 - Photos : Bonhams

 

S F Edge pousse la firme vers la compétition et les records en améliorant et fiabilisant le 6-cylindres. En 1923, la cylindrée est portée à 1 991 cm3 et 40 ch à 3 000 tr/mn. En 1924, l’AC Six bat le record des deux fois 12 h à 107 km/h de moyenne, puis celui des 24 h avec un moteur préparé à l’usine AC de Thames Ditton en parcourant 3 144 km à 131 km/h de moyenne sur le tout neuf autodrome français de Linas-Montlhéry. En 1926, l’AC Six est la première voiture anglaise à remporter le Rallye de Monte-Carlo.

 

 

En 1927, le 6-cylindres gagne un palier et un amortisseur de vibrations torsionnelles et développe alors 56 ch à 3 500 tr/mn, puis 66 ch à 4 500 tr/mn en 1928. Cette année-là au Salon de Londres, AC propose cinq modèles de carrosserie : un cabriolet du nom d’Aceca, une torpédo et une conduite intérieure sur châssis long, un coupé deux portes et le type sport Montlhéry, en souvenir des records. L’AC Montlhéry reçoit un 2 litres alimenté par trois carburateurs SU et 66 ch avec une vitesse maximale garantie de 136 km/h.

 

 

La grande crise économique de 1929 n’épargne pas la firme qui cesse sa production avant d’être rapidement mise en liquidation. Les frères William et Charles Hurlock rachètent AC en 1930, s’occupent dans un premier temps de l’entretien des véhicules, puis relancent l’activité avec succès grâce à des modèles améliorés dès 1932. L’AC Six termine sa carrière avec la 16/90 Supercharged présentée au Salon de Londres 1938. Elle ne sera produite qu’à 28 exemplaires jusqu’en 1940.

 

 

La production de l’AC Six est estimée à 850 unités fabriquées entre 1921 et 1929, une cinquantaine assemblée de pièces détachées entre 1930 et 1933, et 618 unités à nouveau produites entre 1932 et 1940.

 

1939 AC 16/90 HP Supercharged Tourer - Photos : Bonhams